Accueil - Home 77 Squadron William A Foote - DFC Handley Page Halifax Vidéos Région - Region Livre d'or - Guestbook Mise à Jour - Update Liens - Links Livret - Booklet Modave - Belgium

Vyle-Tharoul - 300th Engineer Combat Battalion

Tous les photos et textes présents dans cette section proviennent du site web “The WWII 300th Combat Engineers”. Nous remercions Brad Peters et Jan Ross du 300th Combat Engineers de nous permettre des les utiliser sur notre site. All photos and texts in this section are from the website "The WWII 300th Combat Engineers." We thank Brad Peters and Jan Ross of the 300th Combat Engineers to allow us to use them on our site.
Photos et témoignage de Randy Hanes, Sergent au 300th Combat Engineers. Photos and witness of Randy Hanes, Sergeant of the 300th Combat Engineers.
Wilbrod Cote
Randy Hanes, Jimmy Franks, and Jake Phillips
Wilbrod Cote
Jake Phillips, Randy Hanes, Robert McNatt, and Jimmy Franks
Randy Haynes and Jake Phillips
 Jake Phillips, Randy Hanes, and Jimmy Franks
Henry Griffen, John Morris, Roger Bradshaw, and Ernest Brooks
Randy Hanes, John Morris, and Ernest Brooks
Vivre dans un château-ferme par Randy Hanes “La “C Company” était cantonnée dans le Château de Vyle-et-Tharoul dans la province de Liège, en Belgique à la fin de Novembre de  1944 pour deux ou trois semaines. Le mobilier a été déménagé et nous avons dormi sur le sol de la grande salle, la salle à manger, et  d'autres au rez-de- chaussée. Les officiers étaient logés dans les chambres à l'étage. Il y avait trois sœurs, des comtesses filles d’un baron belge décédé peu de temps avant notre arrivée. Leur âge variait de 40 à 52.  L'aînée, Marie, avait épousé un roturier et ne pouvait pas utiliser le titre de comtesse. Elle a vécu à Liège avec son mari et ses enfants. Elle a été traitée comme Mme de Villers. Les deux plus jeunes, Germaine, je ne me souviens pas le nom de l'autre (Marthe), jamais  mariées et ont vécu dans le château. Leur titre propre était “les comtesses de Meeus." Le Château de Vyle figurait en bonne place pendant la guerre. Une unité de l'armée allemande avait réquisitionné le château lorsque  les forces allemandes envahirent la Belgique en 1940, comme nous l'avons fait quatre ans plus tard. Entre l'escale par les Allemands et notre arrivée, un membre important des Forces belges de l'Intérieur, qui avait été grièvement blessé et qui faisait l'objet de recherches  fréquentes par les Allemands, a été dissimulé par les comtesses de la même chambre à l'étage où nos officiers logeaient. La comtesse  nous a une fois fièrement montré ses taches de sang sur le sol. Elles le cachait dans un endroit inaccessible à chaque fois que les  allemands venaient fouiller le château. Le plancher de cette pièce pouvait être soulevé et il cachait du rhum puissant et délicieux que le baron s’était procuré «Avant la  première guerre»,  Un jour, les comtesses ont découvert le rhum et en ont donné à chaque officiers. Ils ont pris le reste de leurs  quartiers à l'arrière du château. J'avais l'habitude de chanter beaucoup. "I Walk Alone" était ma préférée. Un jour, l'une des comtesses  dit, “Serjon” (sergent), vous avez certainement une belle voix. J'ai plaisir à écouter votre chant. Êtes-vous marié ou avez-vous une  petite amie?" Je lui ai dit que j'avais une fiancée. Elle a dit: «Elle est très chanceuse d'avoir un tel homme pour mari avec ces belles  manières et une si belle voix. Aimez-vous chanter des chansons pour elle?" Elle m'a dit, à cause de mon rang, que je ne devrais pas dormir sur le sol dans la grande salle. Elle me conduisit dans une petite salle  privée au troisième étage et m'a dit que c'est ce que je devrais avoir. Il y avait même un petit coin du feu et elle était très confortable Je  suis très reconnaissant de sa préoccupation personnelle. Il y avait un piano à queue dans la grande salle, la première que j'aie jamais vu. Elle a dit qu'elle aimerait jouer du piano et de me faire  chanter un jour. Nous ne l’avons jamais fait...” Living in a Farm Chateau by Randy Hanes C Company was billeted at a farm chateau called Chateau Vyle-et-Tharoul in the province of Liege, Belgium in late November of 1944  for two or three weeks. The furniture was moved out and we slept on the floor of the Great Room, the dining room, and others on the  ground floor. The officers were quartered in the upstairs rooms. There were three sisters, countesses of a Belgian baron who had died in his eighties not too long before our arrival. Their ages ranged  from 40 to 52. The eldest, Marie, had married a commoner and could not use the title of Countess. She lived in Liege with her husband  and children. She was addressed as Madame de Villers. The youngest two, Germaine, I do not remember the name of the other, never  married and lived in the chateau. The proper title was "les Comtesses de Meeus." The Chateau De Vyle figured quite prominently during the war. A German army unit had used the chateau as their billet when the  German forces swept through Belgium in 1940, just as we did four years later. Between the layover by the Germans and our arrival, an  important member of the Belgian Force de L'Interieur, who had been badly wounded and was the object of frequent searches by the  Germans, was sheletered by the countesses in the same upstairs room where C Company officers were billeted. The countess once  proudly pointed out his blood stains on the floor. They would hide him in some inaccessible place whenever a German search party  came to the chateau. The floor in that room could be taken up and between the floor joists they had stashed a powerful and delicious rum which the Baron  had procured "Avant la premiere guerre," or pre-World War I. One day the countesses uncovered the rum and gave each officer a  liberal portion. They took the rest of it to their quarters in the back of the chateau. I used to sing a lot. "I Walk Alone" was my favorite. One day, one of the countesses said, "Serjon (Sergeant), you certainly have a  beautiful voice. I enjoy listening to your singing. Are you married or do you have a sweetheart?" I told her I had a fiancé. She said, "She  is very fortunate to have such a gentleman for a husband with such fine manners and a beautiful singing voice. Do you sing love songs  to her?" She told me, because of my rank, that I should not be sleeping on the floor in the Great Room. She led me to a small, private room on  the third floor and told me this is what I should have. It even had a small fire place and it made a very comfortable  billet. I was very grateful of her personal concern. There was a grand piano in the Great Room, the first I had ever seen. She said she would like to play the piano and  have me sing sometime. We never did. 
Flag Counter
JD 371 KN-O A. Brannigan R. Rodgers J.S. Silver A. Templeton P.R. Humphries A.W. Beard W.F Catley W. Palmer J.W. Baxter Mission Nuremberg Missions JD371 Crash site Témoignages Testimonies Heverlee Commemoration 2013 JD 368 ZA-A G. Warren Commemoration Palmer Pertes/losses 28/08/43 77 Squad. 28/08/43 Presse/Press Presse/Press 1 Comète Modave - Belgium
© Halifax JD371 KN-O Modave Group UK Crown Copyright
Flag Counter