Accueil - Home 77 Squadron William A Foote - DFC Handley Page Halifax Vidéos Région - Region Livre d'or - Guestbook Mise à Jour - Update Liens - Links Livret - Booklet Modave - Belgium

Navigateur / Navigator

Victor William "Garth" DAVIES

Sgt. RAF #1580346 (Later Fl/Off 161692) Evadé “Comète” (Rentré au UK le 2 janvier 1944)   Evaded  "Comete" #231 (Arrived back in UK 2 Jan. 1944) Né: 19 octobre 1922 Shropshire, UK Encore en vie 2013 Born: 19 Oct. 1922 Shropshire, UK Still alive in 2013 Son saut en parachute du JD368 réussi, atterrissant près de quelques maisons, il a enterré son parachute et a commencé à se  dériger vers le sud, loin du site du crash. Marchant jusqu'à l'aube, il a atteint un bois où il s'est caché toute la journée puis a continué  son voyage vers le sud à travers à travers champ. Marchant pendant les nuits et se cachant dans les champs et les bois pendant les  journées, il a continué pendant 5 jours jusqu'à ce qu'il arriva finalement à une route. Safely parachuting from JD368, and although landing near some houses, he buried his parachute and  began heading south, away  from the crash site.  Walking until dawn, he reached a wood in which he hid all day then continued his southerly journey cross-  country.  Walking during the nights and hiding in fields and woods during the days, he continued for 5 days until he finally happened  across a road. Traversant la frontière belgo-française à pieds près de Bettignies, il continua vers le sud, prenant de la nourriture et des boissons le  long du chemin de locaux amicaux et  marcha à travers ou autour de Maubeuge, Berlaimont, Aulnoye, Leval, Noyelles, Favril,  Landrecies, La Groise, Catillon, Bazuel, Le Cateau, and Montay. Alors qu’il dormait en-dessous d’un arbre dans un enclos d’une  ferme dans la périphérie de Montay, la femme de la maison sortit et Davies dut s’identifier. Elle alla chercher son frère, ils le  nourrirent et il passa une nuit dans la grange de leur ferme. Crossing the Be/Fr border on foot near Bettignies, he continued south, getting food and drink along the way from friendly locals, and  walked through or around Maubeuge, Berlaimont, Aulnoye, Leval, Noyelles, Favril, Landrecies, La Groise, Catillon, Bazuel, Le  Cateau, and Montay.  While sleeping under a tree in a farm paddock on the outskirts of Montay, the woman of the house came out  and Davies identified himself.  She brought her brother, they fed him, and he spent the night in a shed on their farm. Le jour suivant, le mari de la femme  écrit l’adresse civile de Davies sur un morceau de papier et à 14h00, le frère revint et dit à Davis de commencer à marcher sur la route vers Paris à 19h30. Faisant cela, Davies fut bientôt stoppé par un cycliste qui montra le papier  sur lequel il avait écrit son adresse et prit Davies vers Le Cateau où il resta pour la nuit. Next day the woman's husband wrote down Davies' civilian address on a piece of paper and at 1400hrs, the brother returned, telling  Davies to begin walking down the road to Paris at 1930hrs.  Doing so, Davies was soon stopped by a bicyclist who produced the  paper on which he'd written his address and took Davies back to Le Cateau where he stayed overnight. Il est chargé dans une camionnette le lendemain par un homme qui essaie en vain de trouver un abri pour Davies, il a finalement été  ramené à Le Cateau où il est resté une nuit dans la maison d'un imprimeur. Davies a reçu une fausse carte d'identité produite par  l'imprimeur, puis emmené à Laon où il est resté environ du 14 au 26 septembre. Taken around the district in a van the next day by a helper trying unsuccessfully to find shelter for Davies,  he was finally taken back  to Le Cateau where he stayed another night at the home of a printer.  Davies was given a false identity card produced by the printer,  then taken to Laon where he stayed from about 14 to 26 Sep. Escorté, le 26 septembre à Paris, il était à l'abri dans plusieurs maisons  jusqu'au 15 Décembre, quand il a quitté Paris en train de  nuit pour Bordeaux avec  un évadé canadien, Clarence Witheridge, escorté par un guide féminin. Changement de train à Bordeaux  pour Dax, ils ont été escortés par d'autres guides et partirent à vélo  toute la journée jusqu'à  Bayonne et sa banlieue Anglet / Sutar  banlieue où ils ont passé la nuit au Cafe Larre exploité par Marthe Mendiara. Escorted on the 26 Sep. to Paris he was sheltered at several safe-houses until 15 December when he left Paris on the Bordeaux  night train along with Canadian evader, Clarence Witheridge, escorted by a female guide.  Changing trains at Bordeaux for Dax, they  were escorted by other guides and rode bicycles all day until reaching Bayonne and its Anglet/Sutar suburb where they stayed  overnight at the Cafe Larre, owned and operated by Marthe Mendiara. Quittant le café Larre l'après-midi suivant, Davies, Witheridge et un évadé américain d’un B17, Harold Norris, sont partis vers l’est  en vélo vers le petit village de Larressore où dans un champ voisin, ils abandonnèrent leur argent et les faux papiers, rencontrèrent  leurs guides basques, et  commencèrent à marcher le long des Pyrénées vers l'Espagne. Leaving the Cafe Larre the next afternoon, Davies, Witheridge, and American B17 evader, Harold Norris, began bicycling east  towards the small village of Larressore where in a field nearby  they relinquished their money and false papers, met their Basque  guides, and began walking along Pyrenees mountain tracks towards Spain. Le 17 décembre 1943, ils atteignirent finalement  un ruisseau de montagne marquant  la frontière à l’est de Dancharinea et environ 5  heures plus tard, ils le traversèrent et se trouvèrent en Espagne. Les trois évadés marchèrent  sans arrêt  dans des pluies  torrentielles pendant 5 jours, en séjournant dans des bergeries la nuit et eurent un peu de nourriture, jusqu'à ce qu'ils atteignirent un  café de San Sebastian où ils furent pris par la voiture du Consul britannique, emmené  à Madrid, et une quelques jours plus tard  arrivèrent à Gibraltar. On 17 Dec. 1943, finally reaching a mountain stream marking the border east of Dancharinea about 5 hours later, they waded across  and were in Spain.  The three evaders walked in non-stop torrential rain for 5 days, staying in sheep sheds at night and given little  food, until they reached a cafe in San Sebastian where they were picked up by the British Consul's car, taken to Madrid, and a few  days later arrived at Gibraltar. Davies quitta Gibraltar pour l’Angleterre le 1er janvier par avion et fut interrogé par le MI9 à Londres le 3 janvier 1943.  Davies left for England by air on 1 Jan. and was interviewed by MI9 in London on 3 Jan. 1943.  Après le JD3368 After JD368 Après son retour en Angleterre, Victor se recycla sur les avions  Havilland Mosquito jusqu'à revenir à des opérations avec le 627ème escadron, une unité de "Pathfinder" (Eclaireurs) , basée à Woodhall Spa, Lincolnshire. Son escadron partageait la base avec le 617ème escadron ("Les Dambusters") et c'est là qu'il rencontra sa future femme, Vera, un chauffeur  WAAF pour le 617ème . Following his return to England after his evasion, Victor retrained on de Havilland Mosquito aircraft until returning to operations with  627 Squadron, a "Pathfinder" unit, based at RAF Woodhall Spa, Lincolnshire.  His squadron shared the base with 617 Squadron  ("The Dambusters") and it was there he met his future wife, Vera, a WAAF driver for 617. Victor a volé le reste de la guerre avec le 627ème escadron, "Eclaireurs", avec son pilote William "Bill" Topper. Le Mosquito était un  avion bi-moteur, le fuselage était construit presque entièrement en contreplaqué, et transportait un équipage de 2 hommes, un pilote  et un navigateur Victor flew the remainder of the war with 627 Squadron, "Pathfinders", along with his pilot William "Bill" Topper.  The Mosquito was a  two-engine aircraft, the fuselage built almost entirely of plywood, and carried a crew of 2; a pilot and a navigator. La nuit du 13 au 14 février 1945, Topper et Davies décollèrent dans leur Mosquito pour des opérations au-dessus de Dresde. Le  Flight Lieutenant  Topper avait été désigné comme « Marker Leader » pour l’opération et sa responsabilité était de conduire les  autres « éclaireurs » sur la cible. The night of 13/14 February, 1945, Topper and Davies took off in their Mosquito for Operations over Dresden.   Fl/Lt Topper had been designated as "Marker Leader" for the operation and it was his responsibility to lead the other "Pathfinder" aircraft to the target. À 22h00 Topper descendit rapidement à 800 pieds, et laissa tomber sa «bombe indicateur » de 1000 livres  à quelques mètres de sa  cible à proximité du stade de football de Nuremberg. La bombe indicateur a été conçue pour exploser à basse altitude et relâchez  fusées colorées individuelles  avec des parachutes afin de guider les autres Eclaireurs, les Allemands les appelaient "Arbres de  Noël".  At 2200 hours, Topper rapidly descended to 800 feet, and dropped his 1000lb "indicator bomb" within yards of his target near the  Nuremberg football stadium.  The indicator bomb was designed to explode at low altitude and release individual coloured flares on  parachutes to guide the other Pathinders;  the Germans called them "Christmas Trees".  Cette nuit-là, la couleur était rouge et Topper était si précis que certains de ses compagnons d'escadron Eclaireurs ont été annulés avant d'avoir à libérer leurs fusées. This night the colour was red and Topper was so accurate that some of his Pathfinder squadron mates were called  off before having to release their flares.
Suivant - Next Précédent - Previous Equipage JD368’s crew
Flag Counter
JD 371 KN-O A. Brannigan R. Rodgers J.S. Silver A. Templeton P.R. Humphries A.W. Beard W.F Catley W. Palmer J.W. Baxter Mission Nuremberg Missions JD371 Crash site Témoignages Testimonies Heverlee Commemoration 2013 JD 368 ZA-A G. Warren Commemoration Palmer Pertes/losses 28/08/43 77 Squad. 28/08/43 Presse/Press Presse/Press 1 Comète Modave - Belgium
© Halifax JD371 KN-O Modave Group UK Crown Copyright
Flag Counter